La proportionnelle

Publié le par SurveySay

Selon un sondage CSA-CISCO pour France 3 et France Info (dimanche 3 juin 2007), 49% des Français souhaitent l'introduction partielle (29%) ou totale (20%) de la proportionnelle pour l'élection des députés. A l'inverse, 38% des personnes interrogées préférent pas que l'on ne réforme pas l'actuel scrutin majoritaire.

Le mode de scrutin porportionnel vise à ce que l'Assemblée élue corresponde fidèlement à la diversité des forces politiques selon leurs poids électoral. Elle permet une représentativité politique plus forte, mais entrave l'émergence de majorités claires (ce que permet le scrutin majoritaire, qui toutefois favorise la bipolarisation de la vie politique) et fait peser un risque sur la stabilité institutionnelle en morcelant le paysage politique. Il existe plusieurs méthodes d'appliquer le scrutin proportionnel, comme par exemple la méthode du plus fort reste ou la méthode de la plus forte moyenne.

Le débat sur la proportionnelle revient à chaque élection législative, alors même que selon l'usage républicain, on ne change pas le mode de scrutin à moins d'un an de l'élection. Appliquée largement sous la IVème République et alimentant l'instabilité chronique de ce régime, la proportionnelle n'a été mise en application qu'une seule fois sous la Vème République, à l'initiative de François Mitterrand lors des élections législatives de 1986 (srcutin de liste départementale à un tour). Elle avait à l'époque permis au Front National d'avoir 32 Députés.

Sondage réalisé par téléphone les 30 et 31 mai auprès d'un échantillon représentatif de 955 personnes âgées de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales. Notice détaillée disponible à la commission des sondages

Publié dans Législatives

Commenter cet article