L'ouverture est approuvée

Publié le par SurveySay

Selon un sondage CSA pour Le Parisien et i-Télé (mardi 9 octobre 2007), 62% des Français sur dix se déclarent favorables "à ce que Nicolas Sarkozy et le gouvernement poursuivent leur ouverture en intégrant de nouvelles personnalités de gauche", dont 19% tout à fait favorable. Moins d'un quart fdes Français (24%) ne sont pas avorables à l'ouverture. Remarquons que 14% des personnes interrogées ne se prononcent pas; score relativement élevé (habituellement, le taux de NSP s'établit à environ 5% des sondés), signe d'une difficulté à prendre position.

Logiquement, et en accord avec leurs idées, les électeurs de François Bayrou au premier tour de l'élection présidentielle se montrent les plus en faveur de l'ouverture (79%), plus encore que ceux de Nicolas Sarkozy (77%). Et même, la moitié des électeurs de Ségolène Royal soutiennent l'ouverture. In fine, l'ouverture, qui revitalise le mythe de l'union nationale, est approuvée par une majorité de la population. Toute la question consiste à savoir à partir de quel point cette politique devient contre-productive, en s'aliénant son propre électorat.

Sondage réalisé par téléphone les 3 et 4 octobre auprès d'un échantillon national représentatif de 1002 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages.

Commenter cet article