Le Maire et les sondages

Publié le par SurveySay

Le Parisien/Aujourd'hui en France et Paris Obs publient jeudi 19 janvier 2006 un sondage CSA indiquant que les Parisiens sont moins satisfaits qu'en 2003 du Maire de Paris. 60% se disent cependant satisfaits de son action, contre 78% en 2003.

Interrogé sur sa réaction à cette étude, Bertrand Delanoë a déclaré qu'il considère les sondages sur sa gestion de Paris comme "des instruments de travail pour aujourd'hui". Les sondages constituent donc clairement pour lui des outils pour la conduite de l'action politique. Bertrand Delanoé accordent ainsi une légitimité aux résultats des sondages, à l'opposé du discours de prudence voire de défiance vis-à-vis des sondages que les politiques adoptent régulièrement en public.

Le Maire va même jusqu'à donner du crédit aux intentions de vote en observant sur LCI que "si les élections municipales avaient lieu aujourd'hui, l'équipe municipale actuelle l'emporterait", tout en relevant que les prochaines ont lieu "dans deux ans". Il faudra voir si ce discours persiste pendant la campagne présidentielle, notamment si les sondages du candidat qu'il soutiendra lui sont défavorables.  

(Sondage exclusif CSA / LE PARISIEN / PARIS OBS réalisé par téléphone du 6 au 11 janvier 2006 auprès d'un échantillon représentatif de 1013 Franciliens, dont 700 Parisiens, âgés de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par départements et arrondissements. Les Parisiens ayant été sur-représentés, leur poids est ensuite rétabli pour être représentatif au sein des Franciliens. http://www.csa-fr.com/dataset/data2006/opi20060111c.htm) 

 

 

 

Commenter cet article