Fabius et les sondages

Publié le par SurveySay

Laurent FabiusInvité du "Grand rendez-vous" Europe 1-TV5-Le Parisien dimanche soir, Laurent Fabius à déclaré : "La différence entre les sondages et les élections est la même qu'entre l'astrologie et l'astronomie". L'ancien Premier ministre a expliqué que cette formule lui avait été confiée par un de ses interlocuteurs lors de son déplacement la semaine dernière au Proche-Orient.

Sauf que les sondages, à la différence de l'astrologie, ne prédisent rien, sinon le présent immédiat. La popularité de Ségolène Royal dans les sondages énerve manifestement beaucoup les autres candidats. (Le Monde du 30 janvier 2006 titre même un article "Coqueluche des sondages, Ségolène Royal joue avec les nerfs des présidentiables du PS")

Quant à sa faible cote de popularité dans les sondages, il a répondu: "Je ne m'en fais pas outre mesure". Et il ajoute en citant l'exemple d'Edouard Balladur ou de Michel Rocard "ce sont toujours ceux qui sont un petit peu en retard qui gagnent".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article