Cambadélis et les sondages

Publié le par SurveySay

Jean-Christophe Cambadélis Le Figaro du 2 février 2006 rapporte les commentaires suivants de Jean-Christophe Cambadélis sur son blog à propos des sondages :

"Lionel Jospin disait en son temps que les sondages c’était une photographie constamment reproduite. Imaginez le piège ! Nous sommes chaque jour, à chaque instant sonné de répondre : « Alors Ségolène ? ». Ne rien dire c’est paraître embarrassé, en parler c’est être obsédé.

Alors décrivons ! Comme la vague des sondages autour de Delors marquait un désir d’inventaire dans la fin Mitterrandienne, l’embellie Royal est une demande de gauche, une exigence d’imagination, une impatience de sortir des sentiers battus et des confusions d’appareil. Bref, la France cherche l’homme ou la femme qui ait des solutions."
 
Enfin, un homme politique qui reconnaît l'influence des sondages. En l'occurence, la succession d'enquêtes d'opinion autour de Ségolène Royal devient un fait politique et contraint les hommes politiques à prendre position, à commenter les résultats de ces enquêtes

Commenter cet article