François Bayrou ne croit toujours pas aux sondages

Publié le par SurveySay

Dans un  article intitulé "Bayrou, le candidat perpétuel", Le Point (18 décembre 2008)  décrit la confiance du Président du Modem vis-à-vis de son lien avec les électeurs :  "Une conviction renforcée par un sondage sur la présidentielle, publié dans Le Figaro du 14 novembre. Face à Martine Aubry-dont il est persuadé qu'elle finira par faire alliance avec le MoDem-, Bayrou obtiendrait 18 % des voix au premier tour. « Pas 1% ne s'est éloigné de nous ! Le socle français est intact », se félicite celui qui dit pourtant ne pas croire aux sondages."

Comme tous les hommes politiques, François Bayrou lit les enquêtes d'opinion qui le concernent. Il en analyse les résultats et tire de leur lecture des conclusions qui le réconfortent. Dès lors comment expliquer qu'il ressente la nécessité de préciser qu'il ne croit pas aux sondages ?

Commenter cet article

Pierre Guillery 20/12/2008 11:23

J'imagine que ce n'est pas parce qu'il ne croit pas que les sondages donnent une vision à "100% du réel" que Bayrou est obligé de se priver de lire (ou de commander) lesdits sondages. Un outil parmi d'autres. Justement : si un sondage récent lui donne 18%, ça indique surement une tendance. Ce qui est idiot, c'est le rajout à propos du 1% !

Cela étant posé, dans la même situation, face à la même journaliste, à propos d'un sondage comparable, TOUS les politiciens auraient répondu la même chose (jusqu'au 1% sans doute). Vous le saviez avant d'écrire ce billet. Alors, dite-nous : pourquoi avez-vous ressenti la nécessité de l'écrire ?