Pécresse et les sondages

Publié le par SurveySay

Valérie Pécresse, candidat dans les primaires UMP pour être tête de liste en Ile-de-France lors des prochaines élections régionales a déclaré dimanche 11 janvier 2008 sur I-Télé : "Si un sondage ne fait pas une élection, aucune élection ne se fait sans sondages ! " La Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche réagissait à la publication d'un sondage Opinion Way dans Le Figaro (vendredi 9 janvier). Ce sondage, qui la donne largement victorieuse lors de la primaire, a déclenché la colère et les accusations de manipulation de son adversaire Roger Karoutchi.

Au-delà du conflit entre concurrents, qui sera tranché par la Commission des sondages, la citation de Valérie Pécresse rappelle l'omniprésence des sondages, désormais indissociable de toute compétition électorale d'envergure, comme en atteste l'inflation du nombre de sondages publiés en période électorale. Qu'on le regrette ou qu'on l'approuve, la présence des sondages est une donnée de toute campagne électorale et le débat sur l'interdiction des sondages a été tranché par la loi. Valérie Pécresse fait également écho au débat ancien de l'influence des sondages sur le vote, sans doute pour la symétrie de l
a formule.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article