La présence de Le Pen au second tour

Publié le par SurveySay

Selon un sondage TNS paru dans le Nouvel Observateur jeudi 1er juin, une courte majorité des Français (56%) estime que le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, ne sera pas présent, au second tour de l'élection présidentielle de 2007. Quatre après le 21 avril 2002, un gros tiers de la population (36%) donne du crédit à cette hypothèse. La crise des banlieues de novembre 2005 pourrait favoriser la qualification de Le Pen pour le second tour (70%).

En matière de potentiel électoral, 8% s'affirment "sûrs" de voter pour le chef de file du FN, 9% déclarent qu'ils voteront "sans doute" pour lui mais qu'ils peuvent encore changer d'avis et 10% disent qu'ils ne voteront "sans doute pas" pour M. Le Pen mais qu'ils peuvent encore changer d'avis. Une large majorité (63%) se dit "sûr de ne pas voter" pour lui.

L'image du président du FN reste très négative : 83% de spersonnes interrogées le considèrent "dur, brutal", 81% "raciste", 53% "démagogique". Mais, près de deux tiers des la population estiqme qu'Il est "homme de convictions" et le "seul à oser parler de certains problèmes" (64%).

Sondage réalisé les 10 et 11 mai auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus .

Publié dans Scrutin

Commenter cet article

david 20/06/2006 20:15

allez Jean Marie!------------------------------------------------------------------------Sego court apres Sarko qui court apres Le Pen.Qui va arriver le premier a votre avis?!!

eldiablo 03/06/2006 18:53

sondages...sondages...les flops des instituts de sondages en 2002 et 2005 démontrent qu'ils sont avant tout des outils de pression sur l'opinion : c'est la négation de la démocratie mais, de "gauche" à droite, tout le monde semble s'y accomoder....el diablo  

le polychrome 01/06/2006 21:43

Le pen, il est plus astucieux que démagogique. il est calculateur comme tous nos hommes et femmes politiques de la france d'aujourd'hui. L'electeur, il est séduit ou pas par mon discours, combien se reconnaitron dans mon propos. Telle est la question  principale d'un politique.
http://www.lepolychrome.com/