Ségolène creuse l'écart

Publié le par SurveySay

Ségolène Royal

Selon un sondage LH2 paru dans Libération (06 juin 2006), Ségolène Royal est toujours considérée par une nette majorité de l'électorat de gauche (62%) et même du PS (68%) comme "le meilleur candidat socialiste pour 2007" et domine de très loin tous les autres présidentiables PS. Elle devance nettement Dominique Strauss-Kahn, désigné par 22% des sympathisants de gauche (27% des sympathisants socialistes), Jack Lang (21% et 24%), Lionel Jospin (20% et 24%), Arnaud Montebourg (13% et 8%), Laurent Fabius (12% et 8%), Martine Aubry (12% et 12%) et François Hollande (11% et 13%).

Deux conclusions s'imposent. Tout d'abord, l'écart entre Ségolène Royal et les autres candidats PS est abyssale : plus de 40 points la sépare de son premier rival DSK tant auprès des sympathisants socialistes que des proches de la gauche. L'hypothèse Jospin s'affaiblit. Ensuite, les prises de position de Ségolène Royal sur la sécurité, qui ont été vivement critiqué par les dirigeants de gauche, ne lui portent pas préjudice. L'électorat semble même accepter ce nouveau discours.

Sondage réalisé par l'institut LH2 pour Libération par téléphone les 2 et 3 juin auprès de 429 personnes sympathisants de gauche, dont 229 sympathisants socialistes, au sein d'un échantillon de 1.006 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas (sexe, âge et profession du chef de famille) et après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Commenter cet article