Les laissés-pour-compte des sondages

Publié le par SurveySay

Dans un article intitulé "Des primaires ouvertes pour la présidentielle de 2012 : un électrochoc salutaire ?", Le Monde (15 juin 2009),  explique que pour certains membres du PS, les primaires ouvertes permettraient de sortir de la crise actuelle du parti. Mais, "A contrario, les laissés-pour-compte des sondages y sont hostiles. C'est le cas de François Hollande et de Laurent Fabius.

Logiquement, les primaires socialistes de 2006 avaient déjà suscité la réticence de ceux qui étaient à la traîne dans les sondages. L'investiture a d'ailleurs été donnée )à celle qui était en meilleure situation dans les sondages pour l'emporter en 2007. L'ouverture des primaires à l'ensemble des sympathisants de gauche accentuerait encore plus leur handicap sondagier
.

Commenter cet article