Fabius et les saints

Publié le par SurveySay

Interrogé jeudi 20 juillet 2006 sur France 2 sur les bons scores de Ségolène Royal dans les sondages, Laurent Fabius a déclaré que "ça ne signifie rien du tout dix mois avant les élections". "ça n'a aucune signification, ce n'est pas sainte Sofres ou sainte Ifop qui doit choisir notre candidat", a-t-il ironisé.

Nouvelle charge de l'ancien Premier ministre contre les effets des sondages sur la désignation du candidat socialiste. L'expression est destinée à frapper les esprits. En utilisant l'image de la sanctification des instituts de sondages, Laurent Fabius cherche à stigmatiser la croyance aveugle dans les résultats des enquêtes d'opinion.

Commenter cet article