Pragmatisme

Publié le par SurveySay

Ségolène Royal

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (20 août 2006), l'historien du PS Denis Lefebvre décrypte les ressorts de la popularité de Ségolène Royal de la façon suivante : "La popularité que lui accordent les sondages expliquent sa course en tête parmi les candidats à la candidature car les militants du PS, les anciens et sans doute encore plus les nouveaux, sont avant tout pragmatiques. Pour eux, la seule question qui vaille aujourd'hui est de savoir qui a le plus de chances de l'emporter face à Nicolas Sarkozy". Le pragmatisme, qui caractérserait les militants PS, les inciterait ainsi à se reporter sur le candidat le plus à même de gagner le pouvoir. Mais à un moment ou à un autre surgira sans doute la question classique : "le pouvoir, pour quoi faire ?"

Commenter cet article

Marc 27/08/2006 09:44

Pour quoi faire? Pour appliquer le projet du PS. C'est là où le bât blesse! Il va falloir que le candidat du PS soit un vrai artiste! C'est pour cela que les vieux birbes, les Fabius et Jospin ne séduisent pas! Ils sont dépassés!