Stabilité des intentions de vote

Publié le par SurveySay

Selon la denrière vague du Baromètre présidentiel TNS Sofres/Unilog réalisé pour RTL/Le Figaro/LCI publié vendredi 8 septembre 2006, au premier tour de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy obtiendrait 36% des suffrages, devançant Ségolène Royal de deux points (34%), Par rapport au même sondage effectué au mois de juillet, la présidente de la Région Poitou-Charentes gagne deux points, alors que le ministre de l'Intérieur en gagne un. Jean-Marie Le Pen arrive en troisième position (10%), devant François Bayrou (7%), Olivier Besancenot (3,5%), Marie-George Buffet et Arlette Laguiller (3%), Philippe de Villiers (2%) et Dominique Voynet (1,5%).

Dans l'hypothèse d'un premier tour mettant aux prises Nicolas Sarkozy et Lionel Jospin, le président de l'UMP arriverait largement en tête avec 37% (-1 point par rapport à juillet), devançant l'ancien Premier ministre de 14 points (23%, +1,5 point par rapport à juillet). Jean-Marie Le Pen serait troisième (11,5%), devant François Bayrou (9%), Olivier Besancenot (5,5%), Arlette Laguiller, Marie-George Buffet et Dominique Voynet (4%), et Philippe de Villiers (2%).

En cas de premier tour opposant Nicolas Sarkozy à d'autres candidats potentiels à l'investiture socialiste, le président de l'UMP serait à chaque fois en tête, face à Laurent Fabius (40% contre 13%), Dominique Strauss-Kahn (38% contre 20%), François Hollande (38% contre 20%), et Jack Lang (37% contre 23%).

C'est la stabilité qui prévaut.

Sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 septembre auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont la représentativité a été assurée par la méthode des quotas.

Publié dans Intentions de vote

Commenter cet article