La religion du chiffre

Publié le par SurveySay

Médias

Dans un article intitulé "La saturation médiatique" (Le Monde, jeudi 28 septembre 2006), Raphaëlle Bacqué dénonce un phénomène de médiatisation frénétique des principaux candidats à l'élection présidentielle. Cela se combine avec un autre phénomène : "Ajoutez à cela l'omniprésence de sondages sur tout et n'importe quoi. La religion du chiffre et du pourcentage. La mesure d'intentions de vote d'une opinion qui n'est pas encore cristallisée pour mesurer les scores de candidats qui ne sont pas encore déclarés. Et vous aboutirez facilement à la désagréable impression que le suffrage universel est devancé, voire contesté.

On peut rejoindre l'analyse qui constate une multiplication des sondages publiée. On peut également observer que l'opinion n'est pas encore cristallisée, ce qui n'invalide pas pour autant les intentions de vote, reflets de l'opinion actuelle. En revanche, il est difficile de s'accorder sur le fait que les sondages contestent le suffrage universel. Les sondages constituent un outil de la démocratie. Le citoyen adulte et responsable doit savoir les lire, sans se sentir contraint dans son vote, qui, faut-il le rappeler, doit se faire en conscience. 

Commenter cet article