Les apports des enquêtes d'opinion

Publié le par SurveySay

Dans le même article (Fausses vérités et idées reçues de la précampagne présidentielle", Le Figaro, jeudi 12 octobre 2006), Eric Dupin analyse l'idée reçue selon laquelle "Les sondages ne veulent rien dire." Il reconnaît d'abord les insuffisances passés des sondages : "Ils n'avaient pas vu arriver Jean-Marie Le Pen en 2002. Ils avaient enterré François Mitterrand en 1981." Mais, il constate également "les apports des enquêtes d'opinion", notamment l'identification correcte du fait que "que Mitterrand et Chirac étaient en position d'être réélus en 1988 et 2002." Eric Dupin rappelle enfin que "Pour peu que l'on se souvienne qu'une mesure d'intention de vote réalisée très en amont du scrutin est parasitée par de friables effets de popularité, les sondages fournissent de précieuses indications."

Ce discours, en rupture avec celui traditionnellement relayé par les journalistes, présente le mérite de rappeler que les sondages sont des instruments imparfaits, dont la lecture doit faire l'objet d'un apprentissage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

béber 13/10/2006 17:44

Si un sondage devait démontrer quoi que ce soit, il faudra d'abord démontrer par quel miracle un échantillon de la population peut être estimé comme "représentatif".En réalité, le sondage fait la nouvelle, la nouvelle fait l'actualité, l'actualité fait l'opinion.Notons que lorsque  viennent des élections en bonne et dûes formes , et que les résultats des sondages peuvent être enfin vérifiés , les sondeurs ont toujours une explication en ce qui concerne les distorsion entre leurs résultats et la réalité.Ceci dit, la complaisance de bien des  journalistes vis çà vis de la  non-crédibilité des sondages s'explique : le sondage est devenu un scoop en lui même.Le sondage est  même capble de faire vendre selon le principe qui veut que le raccoleur aime à prétendre ce que le gogo aime à entendre.A l'image de la rumeur répandu par la commère  : " tu sais ce qui se dit de m'dame michu.?.."