Booster

Publié le par SurveySay

Dans un article intitulé "DSK en embuscade" paru dans Le Point (jeudi 19 octobre 2006), Carl Meeus note à propos de Ségolène Royal que "Depuis trois semaines, elle baisse dans le baromètre des primaires de l'institut Ipsos, quand DSK grappille des points. Encourageant mais, à ce rythme, insuffisant pour provoquer un second tour chez les militants". Notre analyse est inverse. DSK gagne 2 points par semaine. Il reste 4 semaines avant le premier, soit un potentiel de progression de 8 à 10 points, qui placerait DSK entre 32% et 35%. Si Laurent Fabius obtient 15%, ce qui est réaliste, le deuxième tour aura bien lieu. Mais cette hypothèse est fragile puisque conditionnée à une progression linéaire et mécanique de DSK.

DSK manque selon Le Point d'un nouvel élan : "il manque le petit plus qui permettrait de véritablement "booster" la campagne. Un sondage que montrerait que DSK lui aussi peut battre Sarkozy au second tour de la présidentielle, par exemple". Ce type de résultat pourrait impacter l'état d'esprit des adhérents du PS, qui souhaitent la victoire de leur parti.

Commenter cet article

béber 24/10/2006 15:23

Donc, le journal lepoint reconnait que les sondages sont une arme de persuasion massive....

Suffit de trouver à qui appartient le point pour imaginer quels genres de sondage ce journal publiera
( jusqu'au moment ou nier la réalité ne sera plus possible, comme ce fut le cas pour le référendum concernant le traité constitutionnel de giscard.