Enquêtes confidentielles au PS

Publié le par SurveySay

Dans un article intitulé "DSK ey M. Fabius instillent le doute sur les chances de Mme Royal" (Le Monde, 29 octobre 2006), Isabelle Mandraud écrit à propos des primaires du PS "Selon les estimations de vote réalisées dans le parti, la candidate obtiendrait 53% des voix, Laurent Fabius un peu moins de 25% et DSK 22,5%."

Par conséquent, cet article nous apprend que des enquêtes auprès d'adhérents socialistes et non pas de sympathisants sont conduites. Qui réalise ces enquêtes ? Le PS seul ou avec l'aide d'un institut de sondages ? Comment sont-elles réalisées (par téléphone, par Internet) ? Quand ces enquêtes ont-elles été réalisées ? Qu'entend-t-onexactement par l'expression "estimation de vote" ? Le lecteur manque d'information sur un sujet qui alimente la polémique depuis le début de la campagne.

Les résultats de ces enquêtes réalisées au sein du Parti Socialistes divergent assez fortement de celles réalisées auprès des sympathisants socialistes et rendues publiques dans la presse. Certes, Ségolène Royal demeure en tête mais Laurent Fabius occupe la seconde position   et devance Dominique Strauss-Kahn. Ce décalage concernant Laurent Fabius n'est pas surprenant. Nous en avions d'ailleurs émis l'hypothèse (cf. notre post http://sondages2007.over-blog.com/article-3907480.html). Laurent Fabius bénéficie d'un courant structuré au sein du PS qui peut lui assurer un cinquième à un quart des votes, alors que les outiens de DSK ne sont pas aussi organisés.

Commenter cet article

Sébastien Brochot 31/10/2006 14:53

Analyse stimulante sur un problème très peu évoqué dans les média: qui séduit réellement ceux qui voteront fin novembre ? Les dirigeants du PS ont-ils connaissance des intentions de vote ?

Bravo pour votre site.

Sébastien Brochot

XIII 31/10/2006 10:58

Comme vous le soulignez, la journaliste ne donne aucune précision sur la façon dont ont été recueillies ces "estimations de vote", qui sont donc extrêmement sujettes à caution...