Rocard et les sondages 2

Publié le par SurveySay

Michel RocardLe Figaro (mardi 7 novembre 2006) rapporte les propos de Michel Rocard : "Pour lui, loin de l'échéance du vote, « le comportement des sondés est ludique et non électoral »" Faut-il entendre que les personnes interrogées dans les sondages ont le sentiment de jouer un jeu lorsqu'ils donnent leur opinion ou expriment leurs préférences ? Cette idée de ludisme a déjà été exprimée par Emmanuel Todd (cf. notre post http://sondages2007.over-blog.com/article-3837542.html), qui comparait les sondages hors période électorale à un quizz.

Commenter cet article