Forte amélioration de l'image de Ségolène Royal

Publié le par SurveySay

Ségolène RoyalSelon un sondage Ipsos pour Le Point (jeudi 16 novembre 2006), 66% (+4) des électeurs proches du PS auraient "le plus de chances" de voter pour Ségolène Royal, qui regagne du terrain et devance toujours Dominique Strauss-Kahn (24%, -3 points) et Laurent Fabius (10%, -1 point).

69% (+8) des sympathisants PS estiment que Ségolène Royal est "le plus capable de battre Nicolas Sarkozy au second tour" de la présidentielle et "le plus capable de rassembler les Français" (67%, +11). Ségolène Royal est également des trois candidats socialistes "celui qui a la personnalité la plus attractive" (67%, +11), "représente le mieux le renouveau de la gauche" (73%, +18), "le plus attentif aux préoccupations des Français" (68%, +15), "le mieux placé pour rassembler toute la gauche et les Verts au second tour" (61%, +12), "le plus capable de changer les choses en France" (62%, +16) et "celui qui a le plus la stature d'un chef d'Etat" (44%, +14). Sur ce dernier point M. Strauss-Kahn perd 11 points à 40% et M. Fabius gagne 4 points, à 21%.

Dans la dernière ligne droite, Ségolène Royal reconstitue donc dans les sondages sa position qui s'était effritée au cours des dernières semaines de campagne, sans toutefois devenir minoritaire. Le redressement est particulièrement spectaculaire en ce qui concerne ses traits d'image : les progression sont de l'ordre de 8 à 18 points.

Les intentions de vote concernant l'investiture du candidat socialiste ont été posées à 504 sympathisants du PS, issus de deux échantillons nationaux représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus et comprenant 1.880 personnes. Interrogation par téléphone les 3 et 4 novembre (240 sympathisants PS) et les 9, 10 et 11 novembre 2006 (264 sympathisants PS). Méthode des quotas.

Commenter cet article