Voynet va-t-elle récupérer les points de Hulot ?

Publié le par SurveySay

Dominique VoynetDans un article intitulé 'Le retrait de Nicolas Hulot nourrit les espoirs de Dominique Voynet", (mardi 23 janvier 2007), Le Monde évoque les raisons qui ont poussé de nombreux candidats à saluer la décision de Nicolas Hulot : "Lt'espoir de récupérer les 11% d'intentions de vote dont les sondages créditaient M. Hulot n'est certainement pas étranger à ce subit engouement." Logiquement, le retrait d'un candidat bien placé devrait avantager les autres. Mais cette idée de vases communiquants pose une question : "Vers quel candidat va désormais pencher l'électorat potentiel de l'animateur de TF1 ? La question n'est pas simple, tant l'espace politique occupé par M. Hulot semblait atypique. Les instituts de sondage restent prudents. A première vue, selon une étude réalisée les 4 et 5 janvier par l'institut IFOP, le créateur d'Ushuaïa avait mordu à proportion égale sur les électorats de M. Sarkozy et celui de Mme Royal : Nicolas Hulot leur faisait perdre à chacun 5 points. Sa candidature potentielle limitait aussi l'espace politique des deux autres candidats écolos - Dominique Voynet et Corinne Lepage -, mais n'avait pas d'incidence sur celui de François Bayrou."

Rien n'es
t simple lorsqu'il s'agit d'anticiper le déplacement des voix d'un candidat vers un autre, car de nombreux paramètres entrent en compte. La candidate des Verts est a priori une des mieux placée pour attirer les électeurs potentiels de Nicolas Hulot, mais ce mouvement n'a rien de mécanique : "Pour les sondeurs, si Dominique Voynet perd un concurrent, elle ne doit pas attendre de miracle : les votes Hulot n'iront pas automatiquement sur son nom."

Publié dans Scrutin

Commenter cet article