Royal ne profite pas de son discours

Publié le par SurveySay

Selon un sondage Ifop pour Paris Match réalisé au lendemain du discours de Ségolène Royal à Villepinte, Nicolas Sarkozy obtiendrait 33,5% des suffrages exprimés au premier tour, soit 2,5 points de plus que dans l'enquête précédente des 25 et 26 janvier. Ségolène Royal obtiendrait 26%, contre 27,5% (-1,5). François Bayrou est crédité de 14% (+3), tandis que Jean-Marie Le Pen perd trois points, à 10%. José Bové est stable à 3%, réalisant le même score qu'Olivier Besancenot (-0,5). Ils devanceraient Arlette Laguiller, qui obtiendrait 2,5% (-0,5). Suivraient Marie-George Buffet à 2% (-1), Dominique Voynet à 2% (=), Philippe de Villiers à 1,5 (+0,5). Au second tour de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy l'emporterait contre Ségolène Royal au avec 54% (+2) des voix contre 46% (-2) à sa rivale socialiste.

A l'inverse du discours d'investiture du candidat UMP le 14 janvier, le discours de Ségolène Royal n'a donc pas eu d'impact sur l'opinion et les intentions de vote des électeurs. Nicolas Sarkozy demeure à un niveau élevé et parvient même à progresser. La candidate socialiste enregistre même un léger recul et ne réussit pas à rattaper l'avance prise par le candidat UMP. Oral de rattrapage : lundi prochain sur TF1, pour le même exercice que celui auquel s'est livré Nicolas Sarkozy la semaine dernière. François Bayrou obtient un score historique de 14%, soit plus de deux fois le score obtenu en 2002 : il profite de l'affaiblissement du FN et des faiblesses de la candidate socialiste.

Sondage réalisé le 12 février auprès d'un échantillon de 879 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par téléphone (méthode des quotas). Notice détaillée disponible à la commission des sondages.

Publié dans Intentions de vote

Commenter cet article