Nouveau bond de François Bayrou

Publié le par SurveySay

Selon un sondage CSA pour le Parisien Aujourd'hui en France et i-Télé (jeudi 8 mars 2007), au premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy obtiendrait 26% des suffrages, Ségolène Royal 25% et François Bayrou 24%. Le candidat centriste est en progression de 7 points en une semaine. Nicolas Sarkozy perd 3 points, Ségolène Royal 4 points. Jean-Marie Le Pen reste stable avec 14% d'intentions de vote. Aucun autre candidat n'atteint les 5% au premier tour. José Bové obtient 3% des intentions de vote contre 2,5% à Olivier Besancenot. Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait contre Ségolène Royal par 53% des voix contre 47%.

Les résultats de ce sondage CSA créent l'évènement. Les trois principaux candidats seraient dans un mouchoir de poche, ce qui porte l'incertitude à un niveau élevé en ce qui concerne l'identité des deux qualifiés pour le second tour. Surtout, François Bayrou amplifierait la dynamique qui le porte dans l'opinion depuis plus de deux mois. Mais, n'en déplaise aux très attentifs lecteurs centristes de ce blog, l'évolution est à la fois trop brutale (un bond de 7points) et s'effectue sur une trop courte période (une semaine depuis la précédente mesure) pour ne pas inciter à la prudence d'interprétation. Il n'existe pas de cas dans l'histoire électorale française récente d'une progression dans les intentions de vote aussi forte sur un laps de temps aussi court. L'évolution du niveau de François Bayrou est sans doute orientée à la hausse, mais n'est pas aussi marquée. Remarquons que le terrain d'enquête a été effectué en une seule journée, ce qui peut expliquer en partie cette mesure. Observons également que CSA avait donné le score du FN à 17% (cf. http://sondages2007.over-blog.com/article-4662723.html) en novembre 2006, niveau qui n'a jamais été confirmé par les autres instituts. En matière de sondages, des résultats convergents de plusieurs instituts sont plus crédibles qu'une donnée isolée qui peut correspondre à une mesure atypique. Attendons ainsi les prochaines enquêtes pour savoir si ce sondage était précurseur ou non.

Sondage réalisé le 7 mars par téléphone sur un échantillon représentatif de 917 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages.

Publié dans Intentions de vote

Commenter cet article

Cratyle 13/03/2007 17:43

Quatre enquêtes entre 22% et 24%. Qu'attendez-vous pour dire que ce n'était pas une mesure atypique mais bien un sondage précurseur? Cela vous gêne-t-il de l'admettre?
Et mon commentaire précédent qui justifiait que la mesure à 24% était vraisemblable, avec une analyse des conditions de sondage, refusez-vous toujours de la publier?

Cratyle 10/03/2007 19:27

Où est passé mon commentaire précédent, fort critique quoique poli? Censuré?
Petit supplément: Ifop à 23% ce jour, et comme vous le disiez, deux sondages successifs cohérents, c'est plus crédible donc...

Thomas 09/03/2007 08:31

Bonjour à tous,
3 sondages donnent Bayrou à des niveaux plutôt différents (19, 20 et 24%). ça me conduit à m'interroger sur la formulation des questions :
- Au premier tour de l’élection présidentielle, je dis bien au premier tour, si les candidats suivants se présentaient, pour
lequel voteriez-vous ? (LH2)
- Si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, quel serait le candidat pour lequel il y aurait le plus de chance que vous votiez si vous aviez le choix entre les candidats suivants ? (Ipsos)
- Parmi les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez au premier tour de l'élection présidentielle ?
(CSA)
La formulation des questions entraine-t-elle un biais ? Les sondages des différents instituts mesurent-ils la même chose ?