François Bayrou et Ségolène Royal a égalité

Publié le par SurveySay

Selon un sondage Ifop Fiducial pour le Journal du Dimanche (11 mars 2007), au premier tour de l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy obtiendrait 28% d'intentions de vote. Viennent ensuite Ségolène Royal et surtout, au même niveau, François Bayrou (23%). Jean-Marie Le Pen arrive en quatrième position avec 13% des intentions de vote (+1 point). Viennent ensuite Olivier Besancenot à 3,5% (-0,5), Arlette Laguiller (=) et Marie-George Buffet (-0,5) sont à 2%, José Bové à 1,5% (-0,5). Trois candidats sont à 1% - Dominique Voynet (+0,5), Frédéric Nihous (+0,5) et Philippe de Villiers (-1) - et deux à 0,5%: Gérard Schivardi (+0,5) et Corinne Lepage (=).  Une hypothèse de configuration électorale sans Jean-Marie Le Pen a été testée. L'absence du candidat FN profiterait avant tout à Nicolas Sarkozy qui progresserait de 6,5 points d'intentions de vote à 34,5%. François Bayrou gagnerait 2 points à 25% et Ségolène Royal 1 point à 24%.

François Bayrou poursuit sa progression
: il gagne 4 points par rapport au précédent sondage Ifop (26 février). A l'inverse, Ségolène Royal recule encore (-2,5 points). Nicolas Sarkozy ne perd qu'un point. Cette enquête confirme ainsi le sondage CSA paru jeudi (cf. notre post http://sondages2007.over-blog.com/article-5934854.html). Remarquons toutefois que selon l'Ifop le candidat centriste progresse de 4 points en 10 jours alors que CSA enregistre un bond de 7 points en 7 jours. Les deux instituts placent cependant François Bayrou à un niveau équivalent : le candidat centriste obtiendrait quasiment un quart des suffrages.

Sondage réalisé par téléphone du 8 au 9 mars auprès d'un échantillon national de 881 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales (méthode des quotas). Notice détaillée consultable auprès de la Commission des sondages
.

Publié dans Scrutin

Commenter cet article

Thomas B. 16/03/2007 14:38

Bonjour, pas de commentaires sur les résultats; je voudrais simplement, et plus sûrement, attirer l'attention des visiteurs de ce blog sur la manière dont ce sondage a été réalisé: je n'ai pas les chiffres en tête, mais c'est peut-être un des échantillons les plus petits qu'il m'ait été donné de voir (881 personnes, de qui se moque-t-on?). Or, il est connu que sur l'ensemble de ces personnes, toutes ne donnent pas d'intentions de vote, par souci de préserver le secret de leur vote, parce qu'elles ne savent pas encore si elles vont voter, etc... En conséquence, les pourcentages qu'on nous donne à lire sont établis sur un échantillon encore plus réduit: dés lors, il se peut qu'une "progression", même de 6 points, ne soit pas très significative: elle pourrait être à peu de choses près du même ordre que la marge d'erreur relative à la taille de l'échantillon qui a effectivement accepté de donner une intention de vote.