L'écart se resserre

Publié le par SurveySay

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, au premier tour Nicolas Sarkozy  recueillerait 26% des suffrages (-2 points), Ségolène Royal 24% (+1 point), François Bayrou 22,5% (-0,5 point) et Jean-Marie Le Pen 14% (+1 point). Les autres candidats sont crédités de scores inférieures à 5% : 3% pour Arlette Laguiller (+1 point) et pour Olivier Besancenot (-0,5 point), 2% pour Marie-George Buffet (stable) et José Bové (+0,5 point), 1,5% pour Dominique Voynet (+0,5 point) et pour Philippe de Villiers du MPF (+0,5 point), 0,5% pour Frédéric Nihous (-0,5 point). Gérard Schivardi, soutenu par le Parti des Travailleurs, n'atteint pas 0,5%. Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait sur Ségolène Royal par 51,5% des voix contre 48,5%, si l'élection avait lieu dimanche.

L'écart entre les trois principaux candidats se resserre, non pas sous l'effet d'une nouvelle progression de François Bayrou ou d'un recul de Ségolène Royal, mais en raison de la baisse du niveau de Nicolas Sarkozy. Remarquons également que le fiche technique de ce sondage insiste sur le fait qu'il a été réalisé "
à l'issue du dépôt de parrainages vendredi à 18H00", ce qui a permis de ne pas tester Nicolas Dupont-Aignan, dans l'impossibilité de se présenter. Mais ce n'est que lundi 19 mars 2007 à 17h30 pour que le Conseil Constitutionnel validera la liste définitive des candidats, et mettra un terme à l'incertitude qui concerne José Bové. Les sondages effectués après cette date seront donc réalisés en testant les candidatures réelles et non des candidats hypothétiques.

Sondage réalisé par téléphone du 16 au 17 mars (enquête de terrain réalisée à l'issue du dépôt de parrainages vendredi à 18H00) auprès d'un échantillon national représentatif de 911 personnes (méthode des quotas). Notice détaillée consultable auprès de la commission des sondages.

Publié dans Intentions de vote

Commenter cet article