Royal et Sarkozy creusent l'écart

Publié le par SurveySay

Selon un sondage LH2 pour 20 Minutes,RMC et BFM TV, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont à égalité des intentions de vote au premier tour de la présidentielle (27%), devant François Bayrou (20%, -2). Si la candidate socialiste gagne un point par rapport à la mi-mars, le candidat de l'UMP en perd deux. Jean-Marie Le Pen est crédité de 12% des intentions de vote (-0,5). Suivent Olivier Besancenot avec 3%, Arlette Laguiller (2,5%), Marie-George Buffet et Frédéric Nihous avec 2%, José Bové et Philippe de Villiers avec 1,5%, Dominique Voynet avec 1% et Gérard Schivardi 0,5%. Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 51% (-1) des intentions de vote face à Ségolène Royal qui recueillerait 49% (+1) des voix.

Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont revenus au même niveau, tout en ayant mis à distance François Bayrou. On retrouve finalement la situation de la fin 2006, à la différence que le candidat UDF obtient un score deux fois plus important.

sondage réalisé par téléphone les 23 et 24 mars, auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatif de la population française inscrite sur les listes électorales, constitué selon la méthode des quotas.

Publié dans Intentions de vote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jules VALLES 05/04/2007 16:05

sondage bidon commandé à un organisme bidon par le propriaitaire de RMC et 20 minutes.
Qui est ce?

jean 28/03/2007 23:08

La prudence voudrait que l'on fasse attention aux sondages : j'ai été sondé et ai dit le contraire du candidat pour qui je voterai fin avril et début mai.
Et puis les français sont des zappeurs, ils ont le temps de changer et puis y'a tellement d'indécis... Tout cela ne veut strictement rien dire.

steph 28/03/2007 19:33

ce qui compte, ce ne sont pas les chiffres du jour mais les courbes. Le constat est le suivant depuis quelques jours (semaines ?) : sarkozy baisse régulièrement, Royal se maintien entre 25 et 27 depuis plusieurs semaines, bayrou chute après une montée (orchestrée ?) et le pen reste bas (du moins, par rapport à son score de 2002)...

Il faudra continuer à regarder les courbes !!!
Ce serait intéressant que les sondeurs nous donnent aussi les données brutes... et qu'ils revoient leurs échantillons !

isa 27/03/2007 22:52

il manque la fin de la dernière phrase :On retrouve finalement la situation de la fin 2006, à la différence que le candidat UDF obtient un score deux fois plus important, et ceux de l'UMP et du PS perdent environ 6 points chacun.