Sarkozy, meilleur candidat pour assurer la sécurité

Publié le par SurveySay

Selon un sondage Ifop pour Le journal du dimanche (1er avril 2007), 45% des Français estiment que l'insécurité en France s'est aggravée au cours des cinq dernières années et  40% jugent que la situation est inchangée. Seules 15% des personnes interrogées considèrent que "la situation en matière d'insécurité" s'est "plutôt améliorée" en France depuis 2002. Une majorité de personnes interrogées (52%) estime aussi que "les relations entre la police et les Français" se sont "plutôt dégradées" en cinq ans, contre 31% qui jugent qu'elles n'ont pas changé et 16% qu'elles se sont "plutôt améliorées".

En dépit de ces perceptions d'une dégradation de la situation en matière d'insécurité et des relations entre les citoyens et la Police, l'ex-Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy incarne le candidat à qui  des Français font "le plus confiance pour garantir la sécurité des personnes et des biens" (43%). Il devance largement Ségolène Royal (15%), François Bayrou (14%) et Jean-Marie Le Pen (8%). Nicolas Sarkozy réussit ainsi à se démarquer de son propre bilan Place Beauvau et parvient à légitimer la "rupture", fusse-t-elle avec lui-même.


Sondage réalisé les 29 et 30 mars auprès d'un échantillon de 958 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Publié dans Scrutin

Commenter cet article

Xavier 07/04/2007 11:36

Si les français estiment que Sarko est le mieux placé pour garantir la sécurité (même si celle-ci s'est, selon eux, globalement dégradée durant les 5 dernières années), c'est qu'ils estiment que la situation se seraient encore plus dégradée avec un gouvernement de gauche au pouvoir ces 5 dernières années.
Cela veut donc dire que la situation s'est dégradée mais qu'il y a eu ralentisssement de la dégradation de la situation avec Sarko comme ministre de l'Intérieur.
Ce sondage n'est pas illogique et n'est pas contradictoire.

Thomas 06/04/2007 17:57

Oui, c'est vrai que rompre avec soi-même, pour un être humain, ça ne présage pas d'un avenir franchement radieux, mais bon... Plus sérieusement, je trouve que la valeur informative de ce sondage est plutôt faible: on constate que la crédibilité sectorielle de la droite en matière de maintien de l'ordre est supérieure à celle de la gauche, mais ça, c'ext quelque chose qu'on sait depus longtemps. Sinon, l'enquête révèle un paradoxe: malgré une perception globalement négative concernant l'évolution de l'insécurité sur les cinq dernières années, les sondés font quand même plus confiance à Sarkozy qu'à n'importe quel autre candidat pour améloirer la situation dans ce domaine. Mais, si l'on considère que Sarkozy est le seul candidat de la droite "classique", ou "parlementaire", et que cette force politique est perçue comme étant la plus crédible par les sondés pour assurer la tâche du maintien de l'ordre, les sondés, et tous les électeurs avec eux, n'ont en réalité guère le choix. Pour conclure, comme ce sondage ne m'apparaît, une fois de plus, que d'un apport intellectuel limité, je soupçonne le commanditaire, Le Journal du Dimanche, d'avoir payé pour ce sondage en espérant que les résultats, et le nom de l'organe de presse qui l'a publié, seraient repris dans les journaux de Téloche du soir. Le Journal du Dimanche procède souvent de la sorte.