Quel Premier ministre ?

Publié le par SurveySay

Selon un sondage TNS-Sofres pour le Figaro Magazine (jeudi 26 avril 2007), si Ségolène Royal est élue présidente, les Français souhaitent voir nommer à Matignon François Bayrou (37%), devant Dominique Strauss-Kahn (29%). Les autres premier ministrables testés recueillent moins de 5% : François Hollande (4%), Jean-Pierre Chevèvement (3%), Jean-Marc Ayrault (3%) et Jean-Louis Bianco (1%). Les électeurs de Ségolène Royal donnent un ordre différent: ils plébiscitent à 50% DSK, loin devant François Bayrou (19%), les autres ne dépassant pas 7% de préférences.

Si Nicolas Sarkozy est élu à l'Elyée, les personnes interrogées souhaitent qu'il nomme Premier ministre Jean-Louis Borloo (27%), puis Michèle Alliot-Marie vient ensuite avec (13%), Alain Juppé (11%). François Fillon n'obtient que 9%. Thierry Breton (3%) et Xavier Bertrand (1%) sont distancés et 32% des personnes ne se prononcent pas.Les seuls électeurs sarkozystes préfèrent aussi Borloo (30%) mais placent en second François Fillon (21%) puis
Michèle Alliot-Marie (13%) et Alain Juppé (10%), les autres ne dépassant pas 4%.

Ce type de sondages, habituellement réalisé après le second tour, ne donnent pas une indication fiable de l'identité du futur locataire de Matignon, la nomination du Premier ministre étant une prérogative qui appartient au seul Chef de l'Etat. Ainsi, en 2002, Nicolas Sarkozy était annoncé à Matignon par plusieurs sondages et devançait dans les enquêtes Jean-Pierre Raffarin, qui fut finalement choisi.

Sondage TNS-Sofres réalisé par téléphone le 23 avril auprès de 1.000 personnes (échantillon représentatif, méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages.

Publié dans Scrutin

Commenter cet article

Espiegle 27/04/2007 15:28

J'espère que SARKOZY s'il est élu sera fidèle à son désir, son obligation de changement et qu'il ne va pas nous servir les cousins de séléphants PS. Au diable les Juppé, MAM,Breton ou même Fillon. Il existe Des DATI PECRESSE,MORANO et puis pourquoi pas de jeunes inconnus expérimentés. Sinon au diable SARKO. Il nous faut du neuf !