Le choix

Publié le par SurveySay

Selon une étude TNS Sofres pour RTL et Le Monde (Dimanche 29 avril 2007), 46% des électeurs interrogés déclarent qu'ils voteront au second tour de l'élection présidentielle par rejet de l'autre candidat, contre 51% par adhésion au candidat qui recevra leur suffrage. Cette part de rejet atteint 56% chez les électeurs ayant l'intention de voter pour Ségolène Royal, alors qu'elle n'est que de 40% chez ceux de Nicolas Sarkozy.

Le choix de François Bayrou de ne pas donner de consigne de vote est très majoritairement approuvé (72%) et la création d'un parti démocrate à peine moins (64%). Ce projet fait l'unanimité parmi ses électeurs: 88%.

Selon l'enquête, 8 électeurs sur 10 affirment avoir fait leur choix pour le 6 mai. 36% sont sûrs de voter Royal, 38% de voter Sarkozy. On compte également 7% d'abstentionnistes décidés. Les autres hésitent, soit entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal (8%), soit entre l'un de ces deux candidats et l'abstention (7%).

Enfin, 54% des électeurs considèrent que le choix est avant tout entre deux manières de concevoir la politique, quand seuls 20% estiment qu'il s'agit d'un choix entre la gauche et la droite, et 24% un choix entre deux personnalités.

Enquête réalisée par téléphone auprès d'un échantillon national de 2.200 personnes, constitué d'un échantillon de 2.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales, et complété par un sur-échantillon de 200 électeurs de François Bayrou (méthode des quotas). Notice consultable auprès de la Commission des sondages.

Publié dans Scrutin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article