Matraquage

Publié le par SurveySay

Dans les dernières heures de la campagne électorale, Ségolène Royal choisit comme stratégie de s'attaquer aux sondages. Dans un entretien accordé au Parisien publié ce matin, à la question "Tous les sondages disent que Nicolas Sarkozy va gagner...", Ségolène Royal répond "Ah, les sondages ! Pour moi, le seul qui vaille, c'est le vote des Français." Ségolène Royal, pourtant lectrice attentive des sondages, n'a pas relevé que le nombre d'indécis était mentionné dans la quasi totalité des sondages d'intention de vote publiés.

Puis lors d'une réunion publique à Lorient dans le Morbihan, elle a affirmé : "Les sondages matraquent de telle façon à démobiliser les électeurs puisque jamais ils ne sont accompagnés de la précision sur le nombre d'indécis. [...] Il y a donc encore de l'espoir pour ceux qui pensent que tout est joué [...] Quand j'entends la droite dire que les carottes sont cuites je trouve ça indécent. Je dis aux électeurs c'est à vous de décider, ce n'est pas aux sondages ! ". En déplacement au Petit-Bornand en Haute-Savoie, Nicolas Sarkozy a confirmé "ce ne sont pas les sondages, ce ne sont pas les médias qui feront l'élection, c'est vous".

Alors que Ségolène Royal n'a pas commenté les sondages, qui depuis le début de la campagne ne l'ont jamais placé en tête ni au premier ni au second tour, à deux jours de l'échéance, elle lance une attaque en règle contre les enquêtes d'opinion, qui lui sont toutes défavorables. Il s'agit évidemment pour la candidate socialiste de remobiliser ses électeurs potentiels et de convaincre les indécis dans un contexte médiatico-sondagier qui anticipe et annonce la victoire de son rival.

Commenter cet article

ALTRUISTE 06/05/2007 08:47

A défaut d'avoir créer une DYNAMITUDE, Ségo a déclenchée sa propre DEMOBILITUDE dans son propre camp et j'en suis ravi.

maxime 05/05/2007 09:25

On accuse SARKO de se presenter en victime,
mais qui a voulu le diabolisé ?

et voilà maintenant Mme Royal quise dit victime des medias
je suis mort de rire

ah au fait si les grand patrons sont proche de Sarko 90% des journalistes sont de gauche

charles 04/05/2007 21:19

les français sont manipulés depuis le debut.il y a un an c'etait Ségolène Royal qui battait au deuxième tour Nicolas Sarkozy. C'était "sego-sarko"! Les adherents du PS ont choisi celle qui allait battre Sarkozy ! exit DSK et Fabius ! puis aprés c'etait Bayrou qui battait Sarkozy . Alors va pour Bayrou ! Maintenant Sarkozy est en tête. Il va gagner... Il a gagné !! c'est deja cuit et ce n'est pas la peine d'aller voter . Quand à l'extrème gauche et ses cinq candidats, franchement fallait pas perdre sa voix. Le sommet de la manip c'est le débat gagné par Ségolène Royal mais dont la victoire est etouffée par une logistique mise enplace avant même le débat par un certain nombre de médias. A propos qui est propriétaire de la télé et de la presse ?