Jospin et les sondages

Publié le par SurveySay

Lionel Jospin Interviewé mardi 4 septembre 2006 sur France Inter à propos de son retard face à Ségolène Royal dans les sondages, Lionel Jospin a déclaré : « J'accepte les sondages comme une photographie, pas comme un marteau pour enfoncer le clou. » L'ancien Premier ministre rappelle ainsi la conception classique des sondages, indicateurs de l'instant. Evidemment, dans la mesure où la candidature de Lionel Jospin est distancée par celle de Ségolène Royal dans les sondages, cette conception présente également le mérite de rappeler que rien n'est joué.

Commenter cet article