Sondages contradictoires 3

Publié le par SurveySay

Le Monde publie un article intitulé "Pourquoi deux sondages faits le même jour donnent-ils des intentions de vote contradictoires ?" (jeudi 19 octobre 2006). Ces deux sondages - Ifop pour Paris Match et TNS pour Le Figaro-RTL-LCI - ont été réalisés les 12 et 13 octobre 2006 par téléphone. Au second tour de l'élection présidentielle, selon le premier sondage, Nicolas Sarkozy l'emporterait face à Ségolène Royal (53% contre 47 %), mais serait battu selon la seconde enquête (51% contre 49%).

Les méthodes de recueil de données sont identiques : "Echantillon de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées par téléphone. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d'agglomération". L'éloignement du scrutin joue sans doute. Mais surtout ce sont la nature même des hypothèses de second tour qui rendent les résultats aléatoires "L'enseignement est surtout que les enquêtes sur les intentions de vote au second tour sont beaucoup plus fragiles que celles pour le premier tour", estime Frédéric Dabi de l'Ifop. "Pour le premier tour, on met les gens dans une situation de vote plus réaliste, de façon empirique, avec une liste de candidats. Au second tour, il manque au sondé une donnée de base qu'il possède le jour du vote réel : les résultats du premier tour." Pourtant, cette incertitude est la même pour les personnes interrogées par l'Ifop et celles sondées par la Sofres. L'argument est donc plus que fragile, mais rappelle que les sondages ne sont pas une science exacte. Loin s'en faut.

Commenter cet article

béber 24/10/2006 15:07

sur le site de la sofres on peut lire dans la rubrique historique :

"En France, la naissance du sondage remonte à 1938. Jean STOETZEL crée l'Institut Français de l'Opinion Publique. Il publie à cette époque un sondage annonçant qu'une majorité de Français est favorable aux accords de Munich signés par DALADIER, CHAMBERLAIN, HITLER et MUSSOLINI."

PS : on disait quoi? les sondages ne sont pas une science exacte.
Encore heureux!

Raoul Wampas 23/10/2006 14:16

Le Mouvement Pour le Redressement de la Gironde dénonce le scandale de l'absence systématique dans les sondages du nom de son candidat Raoul Wampas. Le manque d'ambition et la mesquinerie sont généralement partagés par l'ensemble des candidats à la présidentielle, à l'exception de Raoul Wampas, le seul qui ose proproser de grands projets et de grandes perspectives. Le redressement du cours de la Gironde vers le Nord pour que la carte de notre beau pays esquisse un sourire optimiste et prometteur d'un nouvel avenir est le seul projet d'envergure jamais proposé aux français depuis plus d'un siècle. Redessiner la carte de France pour donner aux français un nouveau dessein, telle est l'ambition de Raoul Wampas, candidat du Mouvement Pour le Redressement de la Gironde. (http://www.angelfire.com/space/redressement_gironde/).

Jean Delaville, directeur de campagne de Raoul Wampas

Thomas 21/10/2006 17:19

Bonne nouvelle, article publié ce jour pour parler de votre démarche.

A lire sur : http://2008.hautetfort.com

A bientôt,

Thomas

PS : Répondez à nos sondages...

Pierre 21/10/2006 10:35

Archivez bien votre site web !
On en aura besoin en juin 2007 pour se rappeler que les ex favoris étaient Ségolène et Nicolas…

Tous les résultats des dernières élections n’ont pas été conformes aux sondages… Allez, lançons nous ! Au 2eme tour : Bayrou – MAM ?

Pierre
http://www.programme-presidentiel.com