Bayrou à 19%

Publié le par SurveySay

Selon un sondage Ifop pour Paris Match, au premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy obtiendrait 29% (+1 point) alors que Ségolène Royal perd 2,5 points (25,5%). Surtout, François Bayrou progresse encore et atteint encore un niveau inconnu de 19% (+1 point). Jean-Marie Le Pen se classe en quatrième position (12%), sept points derrière le candidat centriste. Les autres candidats obtiennent moins de 3% sauf Olivier Besancenot (4%, +1 point) : 2,5% pour Marie-George Buffet (stable), 2% pour Arlette Laguiller (-0,5), 2% pour José Bové (stable), 2% pour Philippe de Villiers (stable), 0,5% pour Dominique Voynet (-1,5) et Corinne Lepage (stable). Au second tour de l'élection présidentielle, 52% des personnes interrogées voteraient pour Nicolas Sarkozy (+1,5 point) et 48% pour Ségolène Royal (-1,5 point).

L'embellie aura été de courte durée pour Ségolène Royal, qui régresse à nouveau. Le candidat centrsite s'approche de la barre des 20%. Désormais, moins de points le séparent de Ségolène Royal (6,5 points) que de Jean-Marie Le Pen (7 points). Ce sondage a été réalisé avant son passage à l'émission de TF1 qui devrait sans doute lui alimenter encore sa progression.

Sondage réalisé par téléphone le 26 février auprès d'un échantillon de 952 personnes constitué selon la méthode des quotas et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales.

Publié dans Intentions de vote

Commenter cet article

Yves 03/03/2007 16:46

Oui, cette idée est lumineuse. Pour celui qui veut battre Sarkozy, une seule solution, voter Bayrou et non Royal. Bien sûr dans l'autre sens ça ne marche pas. Ainsi, Bayrou verrait affluer vers lui principalement des électeurs de gauche. Ce serait bien intéressant que les sondages nous informent sur ces transferts d'intentions de vote. C'est probablement difficile...

Pour le redressement de la France 03/03/2007 10:53

Très important pour comprendre la montée de Bayrou : Les sondages montrent qu'il peut battre Sarko ou Ségo au 2nd tour .

Ainsi, les électeurs de gauche, qui n'adhèrent que partiellement à Royal, et qui veulent surtout battre Sarkozy comprennent peu à peu que pour battre Sarkozy la seule chance c'est Bayrou car il est très probable que Ségo ne fasse pas le poids au 2nd tour face à Sarkozy.

FRANCOIS 02/03/2007 23:28

POUR MA PARE, IL ME SEMBLE CLAIR QUE LES FRANCAIS VOIENT EN Mr. BAYROU LA "RUPTURE" TANT ATTENDUE. EN FAIT, IL N'EN EST RIEN : BIEN QUE MOINS DANGEREUX QUE SARKOZY, BAYROU AURAT UNE POLITIQUE LIBERALE, C'EST SUR, EN PLUS, SON PROJET DE METTRE DES GENS DE DROITE ET DE GAUCHE DANS UN MEME GOUVERNEMENT, CA SENT LA PROMESSE ELECTORAL QUI NE VA PAS ETRE TENU, ET QUAND BIEN MEME ELLE SERAIT TENU, LA MACHINE NE POURRAIT PAS FONCTIONNER : CERTAINS TIRERAIT A GAUCHE, D'AUTRE A DROITE, OU ALORS LES POSTES-CLES (Premier Ministre, Minsitre de la Santé, de l'Education, Ministre de l'Economie, la Défense, l'Intérieur, etc...)SERAIT A DES MEMBRES DE L'UDF DONC.....POLITIQUE LIBERALE ENCORE ET TOUJOURS! POUR BATTRE SARKOSY, IL FAUT VOTER ROYAL !!

Yves 02/03/2007 13:53

Les 19% votent-ils POUR Bayrou, ou bien PAS POUR Sarkozy et PAS POUR Royal, tout en se gardant de rejoindre les "petits candidats" pour ne pas être responsable d'un nouveau 21 avril 2002.

Thomas 01/03/2007 16:10

Ca paraît gros (mais selon l'adage bien connu, plus c'est gros, plus ça [peut] passe[r]), mais cela fait longtemps que les instituts (aux Etats-Unis, on en trouve dès l'année 1940) réalisent des "sondages sur les sondages", par exemple pour savoir ce que pensent les journalistes, le grand public, des membres du Parlement, etc. de la qualité des enquêtes préélectorales publiées avant un scrutin: si elles ont correctement prévu les résultats, si elles ont de l'influence sur les électeurs, etc. Le plus drôle est peut-être que, assez souvent, les sondeurs prennent les résultats de ces sondages sur les sondages pour argent comptant.