Les sondages rempart contre le 21 avril

Publié le par SurveySay

Dans un article intitulé "Rassurée par les sondages, la gauche oublie les primaires mais veut limiter les candidatures" publié le vendredi 21 avril 2006, Le Monde analyse "Mais c'est surtout la percée de Ségolène Royal dans les sondages qui paraît éloigner le mieux le syndrome du 21 avril. Selon une étude TNS-Sofres pour Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI publiée jeudi 20 avril, la présidente PS de la région Poitou-Charentes, avec 34 % des intentions de vote dès le premier tour, réaliserait une performance identique à celle de François Mitterrand en 1988. Elle est la seule de tous les prétendants socialistes, pour l'instant, à pouvoir afficher un score de cet ordre."

Il existe ainsi une sorte de cercle vertueux. Les bons scores de Ségolène Royal dans les intentions de vote sont sans doute liés au souvenir du 21 avril 2002, qui incite au vote utile plutôt qu'à l'éparpillement des voix. Et le renforcement du score de Ségolène Royal décrédibilise la probabilité d'un nouveau 21 avril.

Commenter cet article