Rappel de la Commission des sondages

Publié le par SurveySay

Commission des sondages

La commission des sondages, organisme national chargé du contrôle des enquêtes d'opinion, a invité jeudi 12 octobre 2006 à "relativiser la pertinence et la signification des sondages" auprès des sympathisants PS, récemment publiés. Le CSA avait été saisi jeudi 5 octobre par quatre députés PS, proches de Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius, après la publication d'un sondage Ipsos portant sur 245 personnes sympathisants du PS (cf. notre post http://sondages2007.over-blog.com/article-4149117.html).

Dans un communiqué, la commission rappelle que le candidat socialiste à l'élection présidentielle "sera désigné par les seuls adhérents du PS", le 16 novembre (ou le 23 en cas de deuxième tour) et non pas par les "sympathisants". Elle souligne que "s'il s'agit, comme c'est généralement le cas, de "sympathisants de gauche" ou de "sympathisants socialistes", "la présentation du sondage doit insister sur la prudence avec laquelle il doit être interprété".

La commission affirme d'autre part que "lorsque les résultats sont établis sur la base d'échantillons ou de sous-échantillons à la taille particulièrement réduite, la publication des résultats obtenus doit indiquer qu'il convient de les interpréter en tenant compte de la marge d'incertitude importante qui les affecte". "Ces observations conduisent à relativiser la pertinence et la signification des sondages déjà publiés. La commission rappelle aux instituts et aux organes de presse qu'ils sont tenus, pour les enquêtes à venir, d'en tenir le plus grand compte", écrit-elle.

Un rappel à l'ordre qui entre pleinement dans le cadre des compétences et des missions assignées à la Commission des sondages.

Publié dans Usages des sondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article